top of page
Rechercher

Pisa79 : le premier Pride contre l’homophobie en Italie


C’était le 24 novembre 1979, une date historique pour la ville de Pise. De la Piazza dei Cavalieri a commencé ce qui serait rappelé comme la première marche contre l’homophobie en Italie. Un événement qui a marqué un tournant dans l’histoire du mouvement LGBTQ+, comme il a été autorisé par la police et parrainé par la municipalité, c’est pourquoi l’événement est considéré comme le premier Gay Pride italien.


Pisa 79 Gay Pride

Le cœur de cet événement important était le meurtre d’un homme gay dans la ville voisine de Livourne. La tragédie a déclenché une profonde indignation et une solidarité au sein de la communauté homosexuelle italienne. Les rumeurs de protestation se répandent rapidement, donnant lieu à des collectifs homosexuels dans diverses villes du pays, y compris le Circolo Orfeo à Pise.

Ce dernier est né d’un désir ardent de créer un espace sûr pour la communauté LGBTQ+ de Pise et de lutter contre l’homophobie et la violence. Les membres du cercle se sont joints et ont transformé le deuil en action, travaillant sans relâche pour organiser la marche du 24 novembre.


Pisa 79 Gay Pride

Ce jour-là, la Piazza dei Cavalieri était remplie d’environ cinq cents participants pour suivre un itinéraire qui serpentait entre Via Ulisse Dini, Borgo Stretto, Ponte di Mezzo, Lungarno Gambacorti, Via Mazzini, Piazza Vittorio Emanuele, Corso Italia et se terminait par Via di Banchi. Parmi eux, des membres de la communauté LGBTQ+, des collectifs féministes et des personnes qui se sont identifiées comme des alliés, unies dans la lutte contre l’homophobie et la violence. La marche a été un acte audacieux de visibilité, s’attaquant aux préjugés et à la discrimination présents dans la société à l’époque.


Pisa 79 Gay Pride

La marche a été un succès sans précédent et a laissé une marque indélébile sur la scène LGBTQ+ italienne en démontrant que la communauté était prête à s’unir et à lutter contre l’injustice et la violence. Elle a également incité le gouvernement et les autorités locales à réfléchir sur l’importance des droits des LGBTQ+ et à prendre des mesures concrètes pour lutter contre l’homophobie et garantir l’égalité de tous les citoyens.


Si l’article vous a été utile, continuez à nous suivre pour les publications hebdomadaires et jetez un oeil à nos social network!

Comentários


bottom of page